Troubles auditifs, un problème courant parmi les militaires

Dans l’armée, lors des interventions, les militaires sont souvent exposés à des nuisances sonores extrêmes. Notamment sur le terrain, pendant les combats, les tirs et les explosions représentent tout autant d’agressions auditives pour les personnes présentes sur place.

Après les troubles musculo-squelettiques, ceux de l’audition semblent constituer le deuxième problème médical le plus important et le plus fréquent chez les militaires.

Des équipements de protection qui ne sont pas portés régulièrement

Les militaires ont la plupart du temps dans leur équipement des équipements qui permettent de les protéger contre les nuisances sonores : les casques antibruit. Si ces casques peuvent s’avérer très efficaces pour diminuer les troubles auditifs, ils ne sont pas malheureusement portés en permanence par les soldats dans le feu de l’action. Certains d’entre eux motivent ce manquement par le fait qu’ils se sentent isolés par cette protection et que cela menacerait leur sécurité. Une réticence facilement compréhensible sur le champ de bataille où tous les sens doivent être en alerte.

Les troubles auditifs font partie des traumatismes de la guerre

L’armée américaine a constaté que ses militaires présentent de nombreux troubles auditifs dont les causes sont le maniement des armes, mais aussi les séquelles post traumatiques directement liés au théâtre d’opérations (explosions, tirs d’arme, etc.). Devant la fréquence croissante de ces troubles, un centre d’excellence a été créé pour les traiter : le centre américain de prévention et d’analyse des risques auditifs du personnel militaire. Il dépend du Ministère de la Défense et ses recherches doivent permettre à terme de mieux évaluer chaque pathologie auditive, mais également de la diagnostiquer rapidement grâce aux moyens technologiques innovants. Il vise aussi à mettre au point de nouveaux protocoles thérapeutiques afin de pouvoir mieux soigner les troubles auditifs causés par la guerre.

Cette problématique des troubles auditifs des militaires a été d’ailleurs constatée également dans l’armée canadienne. Leurs causes sont pratiquement identiques puisque la même réticence à porter les équipements existe pour les militaires canadiens qui craignent pour leur sécurité.

Par conséquent, le véritable problème consiste dans la difficulté à trouver des protecteurs efficaces et légers qui puissent permettre aux militaires de se sentir en sécurité sur le terrain. S’il est vrai que les coûts de tels équipements s’avèrent être chers, si on faisait une comparaison entre les coûts associés aux dommages causés par l’exposition au bruit, les centaines de milliers de dollars dépensés tous les ans en indemnisations, en prothèses auditives, en réadaptation pour ces militaires, le calcul serait vite fait. Il est bien moins cher d’investir dans la prévention que dans la réparation des dommages souvent irréversibles !

Des solutions efficaces existent et permettent aux militaires qui souffrent d’acouphènes de se soigner. Découvrez ici une de ces solutions !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *