Test sanguin pour détecter les troubles auditifs

Beaucoup de personnes sont génétiquement prédisposées à certaines maladies ou troubles transmis par leurs parents ou les générations précédentes.

Des recherches sur les gènes des troubles auditifs

Plusieurs recherches américaines ont étudié la liaison qui pourrait exister entre les troubles auditifs et certains gènes. Une Université du Connecticut a réussi à identifier deux protéines dans le sang qui pourraient être des marqueurs potentiels des troubles de l’oreille interne.
Ces biomarqueurs pourraient être très utiles dans la détection précoce des troubles auditifs et au diagnostic de la perte d’audition et des vertiges, puisqu’un simple test sérologique permettrait de détecter cette sensibilité.

D’après ces études, il semble que ces protéines se libèrent lorsque des cellules ciliées de la cochlée sont abîmées.

Un test sanguin qui pourrait ralentir l’évolution des troubles auditifs

Ce test sanguin de prévention auditive est un outil simple qui permettrait de mettre en évidence des pertes auditives mineures. En agissant suffisamment de temps à l’avance, dès les premiers stades des troubles auditifs, cela permettrait d’agir plus efficacement sur des patients à risque. Parmi les troubles auditifs les plus courants qui présenteraient un terrain favorable, on compte l’hyperacousie et les acouphènes.

Ce dépistage précoce basé sur un test sanguin permettrait donc à des personnes sensibles de désactiver précocement le processus de perte auditive ou la survenue des acouphènes.

D’autres solutions efficaces existent pour diminuer ou traiter les acouphènes. Découvrez ici une de ces solutions qui peut vous aider si vous souffrez de bourdonnements d’oreille!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *