Les dangers potentiels de l’utilisation des écouteurs ou des casques

L’utilisation des casques et écouteurs s’est démocratisée dans notre société… Que ce soit au travail, dans les transports,pendant les activités physiques ou dans les séances de sport, écouter la musique, des podcasts ou même parler au téléphone avec des écouteurs est devenu quelque chose qui se pratique de plus en plus.

Problèmes et troubles auditifs

Selon une étude réalisée en 2017 par l’institut Ifop, les jeunes entre 15 et 17 ans ont un smartphone et 76% d’entre eux l’utilisent pour écouter de la musique. Que ce soit à la maison, dans la rue ou dans les établissements qu’ils fréquentent, les jeunes sont toujours accompagnés de leurs écouteurs.
Ils vont même encore plus loin puisque plus de la moitié s’endorment soit avec leur casque, soit avec leurs écouteurs.


La même étude a montré que 32% d’entre eux ne réalisent pas les risques encourus lorsqu’ils écoutent de la musique de façon prolongée et 26% ne seraient même pas prêts à en diminuer le volume sonore. Ils s’exposent ainsi à des troubles auditifs et à une baisse progressive de leur capacité auditive sans même s’en rendre compte. Beaucoup pensent que mettre la musique à fond dans les écouteurs est la seule manière de s’isoler du bruit ambiant.

Toutefois, plus de 40% des jeunes interrogés ont admis avoir déjà eu des acouphènes. Ces sifflements et bourdonnements ressentis dans les oreilles apparaissent souvent après une écoute prolongée avec un casque ou des écouteurs, que ce soit de la musique ou une conversation téléphonique. Un autre symptôme est la sensation d’oreille bouchée. Selon les normes actuelles, on considère un bruit pénible au-delà de 75 à 80 dB et qu’à partir de 85 db, il est nocif. Au-dessus de 110 dB, le bruit devient intolérable et dangereux pour l’audition. Or les résultats de l’étude citée montrent que 20% des jeunes écoutent de la musique à un niveau sonore supérieur à 100 dB et pour une durée quotidienne de 5 heures.

Inutile de vous dire quelles seront les conséquences désastreuses à court et moyen terme de ces habitudes qui ne peuvent qu’affecter l’audition de cette population qui s’expose sans en réaliser les risques.

Voyons dans cet article comment ces risques peuvent être réduits.

Conseils pour l’écoute de la musique

La loi oblige les fabricants de système de sonorisation, que ce soit pour les baladeurs, les smartphones ou autres dispositifs sonores, de limiter leur niveau sonore à maximum 100 dB. Ce niveau est déjà trop élevé et les spécialistes considèrent qu’il est préjudiciable pour l’audition.

Toutefois, certains réglages sur votre smartphone ou des mesures simples vous permettent de diminuer ces risques tout en améliorant la qualité du son de telle manière à ne plus être tenté/e  d’augmenter le volume.

Avant tout, sachez que de nos jours, il y a des casques qui disposent d’un réducteur de bruit. Ils sont moins nocifs que les écouteurs qui souvent n’en disposent pas. Cette fonctionnalité présente l’avantage de pouvoir couper le bruit ambiant et vous évite ainsi d’augmenter le volume puisque vous entendez mieux ce que vous êtes en train d’écouter. Les pavillons du casque diminuent également les effets nocifs du son sur l’oreille que des écouteurs introduits dans le conduit auditif.

Pour une écoute optimale de votre musique,nous vous conseillons de choisir un casque hi-fi. Même si le prix est plus cher, le son rendu est de meilleure qualité que des écouteurs ou des casques classiques. Le réducteur de bruit de ce type de casques permet de limiter au maximum le bruit ambiant et ainsi vous n’aurez pas besoin d’augmenter le volume. Un casque entoure votre oreille grâce à ses pavillons et permet ainsi non seulement d’en augmenter le confort, mais aussi de mieux isoler du bruit ambiant.

Un autre conseil pour réduire les risques auxquels vous exposez vos oreilles est de limiter la durée d’écoute et d’accorder des temps de pause toutes les deux heures. Ces pauses au calme permettent de limiter l’apparition des acouphènes. Enfin, après une heure d’écoute en continu, il est recommandé de diminuer le volume.

En plus des mesures dont nous venons de vous parler pour limiter les risques sur votre audition, vous pouvez également améliorer la qualité du son en faisant quelques réglages sur votre smartphone.

Les réglages du son sur un iPhone

Si vous avez un iPhone, pour effectuer ces réglages il faut aller dans Réglages → Musique → Données cellulaires.Choisissez l’option “Diffusion en haute qualité”. Même si cette option nécessite la mobilisation de plus de vos données cellulaires, en ralentissant par exemple le lancement d’une nouvelle mélodie, cela n’affecte en rien leur diffusion et la qualité du son en sera même améliorée. Dans l’onglet”Lecture” vous avez la possibilité d’activer l’égaliseur de volume et même choisir le style musical. Cela vous permettra d’améliorer la qualité du son sans avoir besoin d’augmenter le volume. En plus, vous pouvez fixer une limite pour le volume maximum, que ce soit pour vous ou pour vos enfants, qui ne sont peut-être pas conscients des dangers. D’ailleurs il est bien utile de leur parler des risques auditifs auxquels ils s’exposent afin d’avoir des attitudes préventives. En leur répétant les risques, vous leur permettez non seulement de conscientiser des dangers, mais vous pouvez les habituer à acquérir les bons réflexes.

Si vous avez un smartphone Android, les chemins d’accès pour accéder aux réglages sont différents selon le fabricant.Mais d’habitude il faut aller en Paramètres → Sons →  Qualité et effets sono resou Réglages audio.

Vous avez la possibilité de gérer l’égaliseur du son, en optant pour un son d’ultra haute qualité, mais aussi amplifier les basses si vous préférez ou choisir le style musical appliqué.

Des applications pour améliorer le son de votre smartphone

En plus des réglages que nous vous avons présentés et qui sont intégrés dans votre smartphone, il existe plusieurs applications qui permettent d’améliorer la qualité du son et de le rendre plus proche de vos exigences.

Voici donc quelques applications que vous pouvez installer sur votre smartphone et une courte description de ce qu’elles font :

– Equalizer+ (disponible pour iOS et Android) : une application gratuite qui permet non seulement d’écouter de la musique, mais dispose également d’un  égaliseur et vous permet de booster les basses. Elle permet d’accéder à sa musique stockée sur Google Drive même en mode hors connexion, à ses bibliothèques iTunes ou Android. Vous pourrez même mixer grâce à cette  application.

– Music Volume EQ (disponible sur Android) : une application gratuite qui sert d’égaliseur, en améliorant les basses. Elle dispose de 5 égaliseurs qui permettent plusieurs types de réglages.

En conclusion, si vous aimez aller aux concerts de musique, pensez à vous éloigner des enceintes, voire même utiliser des bouchons d’oreille en mousse ou silicone pour réduire le bruit. Peu de gens en sont conscients, mais le niveau sonore dans un concert dépasse les 115 dB et peut même atteindre 140 dB, bien souvent.Inutile de vous préciser que des dommages irréversibles peuvent être induits à votre audition. Vous aurez non seulement des acouphènes temporaires, aux quels vous êtes déjà habitué/e si vous fréquentez les concerts ou les discothèques,mais cela engendrera une perte d’audition progressive.Enfin, de nouvelles technologies font leur  apparition et sont destinées à mieux protéger vos tympans. Découvrez ici une de ces idées révolutionnaires qui permettent de bénéficier d’une excellente qualité de son tout en limitant au maximum les dangers auxquels vous exposez vos oreilles et votre audition. Voir la vidéo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *