Les acouphènes et leur impact sur votre entourage

Les personnes qui souffrent d’acouphènes estiment souvent que leur entourage minimise ou sous-évalue leur problème. Toutefois, la faute n’appartient pas toujours à l’entourage et il est tout à fait possible d’apprendre à mieux communiquer auprès de vos proches sur vos problèmes acouphéniques de telle manière à leur permettre de mieux prendre conscience de la nature contraignante de ces bourdonnements d’oreilles.

Les acouphènes constituent des symptômes et ne sont pas une maladie

Beaucoup de gens confondent la nature des acouphènes en pensant qu’il s’agit d’une pathologie. C’est pour cette raison qu’il est important de bien communiquer à votre entourage cette information afin de leur permettre de comprendre le contexte. L’acouphène est donc le symptôme d’une pathologie ou d’une altération sous-jacente. Il y a des dizaines de causes possibles à ce genre de manifestations de type acouphénique. Il est donc important de se focaliser sur l’identification des causes des acouphènes afin de faire le bon diagnostic et de pouvoir traiter la pathologie qui cause ces symptômes.

Communiquez avec votre entourage les recherches que vous entreprenez pour trouver ces causes. Vos proches seront ainsi plus enclins à prendre conscience de votre gêne si vous allez chez des spécialistes, même si la pathologie n’est pas encore diagnostiquée.

Les acouphènes – un mal de plus en plus répandu

Les symptômes acouphéniques sont relativement répandus parmi la population. Selon une étude réalisée par l’institut IPSOS et les Journées Nationales de l’Audition une personne sur deux aurait parmi ses proches quelqu’un qui souffre de ce type de symptômes.
D’ailleurs les statistiques sont assez effrayantes puisqu’il semblerait qu’il y a 16 millions de personnes qui souffrent d’acouphènes en France, dont 10% seraient victimes d’acouphènes « agressifs » dont l’intensité est très gênante et invalidante.
En ayant conscience de ces chiffres, vous pouvez les communiquer à votre entourage et ainsi leur faire comprendre que le problème ne vous concerne pas seulement vous, mais une grande partie de la population. Cela leur permettra également de comprendre que personne n’est à l’abri des acouphènes et qu’elles pourraient même en devenir un jour victime des mêmes symptômes. Cette possibilité va les sensibiliser et permettra de vous prendre plus au sérieux lorsque vous parlez de votre problème.

Types d’acouphènes : objectifs et subjectifs

On appelle des acouphènes objectifs les phénomènes sonores qui sont détectables. Cette catégorie reste minoritaire et représente moins de 5% des acouphènes et il s’agit par exemple, lorsque l’acouphène est causé par un problème de circulation. Dans ce cas vous sentez une pulsation dans l’oreille, qui sera possible d’entendre grâce à un outil médical spécifique.

Les acouphènes subjectifs qui représentent donc la grande majorité des cas sont tout le contraire. Ils ne sont pas détectables car il n’y a pas de moyen de les entendre de l’extérieur. Seule la personne concernée entend ces bruits.
Un son “fantôme”… mais pas pour vous !
Toutefois, les causes de ces acouphènes subjectifs sont réelles comme par exemple lorsqu’ils sont dus à la dégradation des cellules ciliées. Ces cellules se trouvent à l’intérieur de la cochlée, dans l’oreille interne. Il semble qu’elles se dégradent avec l’âge et ainsi le cerveau reçoit de moins en moins d’informations nerveuses de leur part en diminuant la capacité auditive. Pour compenser ce manque, le cerveau va produire une activité nerveuse qui peut provoquer la perception d’acouphènes.

Les acouphènes subjectifs, même s’ils sont indétectables par les autres, ne doivent pas être pris à la légère puisqu’ils constituent la réalité concrète de beaucoup de personnes.

Quelques conseils pour mieux faire comprendre à votre entourage votre problème

Pour récapituler les conseils qui peuvent vous être utiles pour mieux faire comprendre à votre entourage votre souffrance et pour qu’il vous prenne au sérieux, il est important d’expliquer la problématique des acouphènes. Parlez-leur des chiffres pour que vos proches puissent comprendre que c’est un problème très répandu au niveau de la société.
Expliquez à vos proches les sons que vous entendez en essayant de leur donner des exemples de sons similaires. Nous vous recommandons d’identifier un son qui ressemble à celui de votre acouphène et de le faire entendre à vos proches. Ainsi, ils pourront se mettre à votre place en imaginant la gêne que vous ressentez avec ces bourdonnements dans vos oreilles.

Voici une solution pratique qui fera comprendre à vos proches ce que vous subissez tous les jours:

Une réflexion sur « Les acouphènes et leur impact sur votre entourage »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *