D’où le son vient-il ?

Nous entendons les sons en “stéréo” car nous avons deux oreilles. Cette dualité nous permet en fait de connaître la direction d’un son, de savoir d’où il vient… et parfois où il va !
Notre cerveau est capable d’analyser toutes les informations tridimensionnelles émises par un son : sa tonalité, son décalage, et sa longueur d’onde.
Découvrons ensemble chacun de ces concepts afin de comprendre la complexité de notre univers auditif.

La tonalité du son

En général, la tonalité appartient au mode “majeur” ou “mineur”. Si le son ne vient pas de la zone latérale, d’en bas ou d’en haut ou encore par l’avant, on ne peut pas observer de décalage entre les deux oreilles et c’est l’oreille externe qui nous permet de mesurer l’intensité du son.
La tonalité peut dans ce cas nous permettre de localiser la provenance du son. Mais ce n’est pas toujours simple en extérieur lorsque par exemple on porte un casque protecteur sur une moto.

Le décalage du son

Un son qui possède plusieurs ondes complexes qui durent dans le temps et se répandent dans l’espace peut être analysé par nos deux oreilles grâce au décalage qui existe entre les ondes qui le composent. Par exemple un coup de tonnerre, une explosion, des impulsions auditives entrent dans ce cas. Ainsi, si la source du son se trouve perpendiculairement sur un côté de notre tête, il n’arrivera pas en même temps à l’oreille gauche et à l’oreille droite, il y aura un “décalage” car la distance à parcourir par le son est différente pour chaque oreille.
Notre cerveau est capable de déceler cette différence (infinitésimale parfois) et de nous indiquer d’où provient le son.

Longueur d’onde du son

Les sons aigus sont intéressants à analyser car leur longueur d’onde est fondamentale pour que notre cerveau puisse les analyser et en définir la provenance. Notre crâne empêche ces sons aigus d’atteindre notre autre oreille, comme un mur ou un écran. En effet ces sons aigus sont “courts” : leur longueur d’onde faite en effet moins de 30 centimètres, contrairement aux sons graves qui sont correctement entendus par les deux oreilles.
On voit donc comment notre propre tête peut nous empêcher d’entendre certains sons aigus alors qu’en principe les sons graves passent mieux.
De même, des solutions efficaces permettent aux personnes qui souffrent d’acouphènes de se soigner. Découvrez ici une de ces solutions!

2 réflexions sur « D’où le son vient-il ? »

  1. Bonjour voilà depuis 1 an j ai des acouphènes et je peux dire que j ai eu beaucoup de mal a vivre avec en ce moment ils me laissent tranquille tout les2 jours je voudrais tant qu ils disparaissent j ai 69 ans que faire pour vivre mieux avec merci de me repondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *